Radjaïdjah Blog

lundi 6 décembre 2021

5 philosophical short stories for xmas

Time for a humble present, here are five philosophical short stories.

Isaac Asimov's The Last Question describes the world as a computer, or does it.

Daniel Dennett's Where am I takes Putnam's brain in a vat thought experiment to the next level.

Ursulas Le Guin's The Ones Who Walk Away from Omelas is a tale of a city and its inhabitants.

Jorge Luis Borges' Tlön, Uqbar, Orbis Tertius is a literary labyrinth with broken paths.

Howard P. Lovecraft's Ex Oblivione is a mellow experience.

vendredi 19 novembre 2021

The possibility of a hyperstition

According to Nick Land, hyperstition is a positive feedback circuit including culture as a component. It can be defined as the experimental (techno-)science of self-fulfilling prophecies. Superstitions are merely false beliefs, but hyperstitions – by their very existence as ideas – function causally to bring about their own reality.

mercredi 15 septembre 2021

10 ans du Radjaïdjah Blog

Bon anniversaire :)

lundi 2 août 2021

Hedged Yield Farming as a Service

With Decentralized Finance (DeFi) attracting more and more users as globalization of liquidity empowers protocols to offer higher returns than legacy (TradFi) finance, this draft describes a potential financial business "Hedged Yield Farming as a Service" whose aim is to offer profits to customers by investing funds into high-APY crypto pools or farms in a market-neutral way.

Lire la suite...

lundi 26 juillet 2021

The White Door

The White Door is the latest game by Rusty Lake. A rabbit hole actually.

vendredi 7 mai 2021

The possibility of an extitution

The point is, not to resist the flow. You go up when you are supposed to go up. And down when you’re supposed to go down. When you’re supposed to go up find the highest tower and climb to the top. When your are supposed to go down find the deepest well and go down to the bottom. Haruki Murakami, The Wind-Up Bird Chronicle (1997)

In Feÿ Castle (Burgundy, France) there is a well, a deep well. One of the kind which makes you realize: it would be a great idea to bury a time capsule at the very bottom.

Fey::well

Gravity law is hard, but it is the law.

Living for a few days with the Feÿtopian tribe in the Feÿ Castle is akin to an immersion inside a a strange mix between a digital Kibbutz, Abbaye de Thélème, and Rusty Lake.

Just to illustrate this, the utopian Thelemite motto in Rabelais’ Gargantua Faÿ ce que vouldras (do what you’ll wish) leads to a fringe and tempting theory: the name Feÿ is simply a disguised version of Faÿ, and this very naming is a purposeful indication that it was always in the mind of the founders that this noble castle should at a later stage become a phalanstery.

Fey::rusty

Mr Crow and Mr Deer from Rusty Lake.

Living in the Feÿ community brings a number of interrogations, as people do their best to be kind one to eachother.

Great public benefits arise from private virtues but isn’t it true that greater public benefits arise from private vices, as Mandeville described in the Fable of the Bees? Probably this is a question of dimension, of critical size.

On the Feÿ domain stands a beautiful forest. Sometimes the color tone can transition from spring green to viridian. Sometimes it is also easy to get stranded or floored there, however with lysergic power comes lysergic responsibility and collective nurturing helps prevent such fate to happen. Sometimes in the forest the infamous Codex Serafinianus helps to remind why Nature imitates Art. Sometimes in the forest you can see the music of the spheres.

Now it becomes a bit clearer. Individual oscillate in life, and one of the purpose of communities is to enter a collective mode of vibration. In other words, resonance. This is also what religion has been trying to achieve. Religion, seen as a collective hallucination or as a collective realization or as a collective construction (whatever the difference between the three might be).

Fey::thailand_buddhists_monks

Did I say “opium”? Sorry I meant “acid”. --Karl Marx

And here comes the Elephant in the forest.

A group of blind men heard that a strange animal, called an elephant, had been brought to the town, but none of them were aware of its shape and form. Out of curiosity, they said: "We must inspect and know it by touch, of which we are capable". So, they sought it out, and when they found it they groped about it. The first person, whose hand landed on the trunk, said, "This being is like a thick snake". For another one whose hand reached its ear, it seemed like a kind of fan. As for another person, whose hand was upon its leg, said, the elephant is a pillar like a tree-trunk. The blind man who placed his hand upon its side said the elephant, "is a wall". Another who felt its tail, described it as a rope. The last felt its tusk, stating the elephant is that which is hard, smooth and like a spear.

Now it becomes clearer: the concept of extitution is here to enhance the perceptual set of social groups and communities, and therefore to act on them.

If tokens can be considered as bottom-up, extitutional currencies, is a related point to consider.

A challenge of adulthood is: how to move oneself gracefully in the fluid of life? In “The possibility of an Island”, the author quotes Arthur Schopenhauer: "human existence resembles a theatre performance which, begun by living actors, is ended by automatons dressed in the same costumes."

So it might be the case that extitutions offer to transform into life magicians.

Fey::truckin

Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves. And here’s Tom with the weather. --Bill Hicks

In conclusion, after spending a few days in the Feÿ Castle for an extitutional workshop, and acknowledging its spiritual gravity, one can ask: is it an autotelic journey, or is it for higher purposes?

But of course, one can ask the same question for their life: is life autotelic or for higher purposes?

mardi 30 mars 2021

Qu'as-tu, mer


Qu'as-tu, mer, pour t'enfuir, Jourdain, pour retourner en arrière ?

Qu'avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, et vous, collines, comme des agneaux ?

Tremble devant le Seigneur, ô terre ! Devant le Dieu de Jacob,

Qui change le rocher en étang, le roc en source d'eaux.

vendredi 19 février 2021

Lucid

Lucid-Dreaming

This short entry is not about CCIV but is meant to inform of a real-time dialogue between experimenters and dreamers during REM sleep.

jeudi 4 février 2021

Galois theory

Today, the best thing to do is probably to (re-)study Galois theory.

Here is a great online Galois theory course by Richard E. Borcherds (Fields medal).


lundi 25 janvier 2021

SPACompliqué - faut-il investir dans les SPACs ?

Vous connaissez Ark Invest ? Ce fonds d'investissement spécialisé en innovation disruptive[1] a plusieurs composants : ARKK (innovation tech), ARKQ (robotique), ARKW (Internet), ARKG (génomique), et ARKF (fintech). Tout récemment, l'annonce par sa charismatique CEO Cathie Wood de la création future d'un nouveau fonds ARKX spécialisé dans l'exploration et la technologie spatiale a fait bondir le cours de l'action Virgin Galactic, la société du milliardaire Richard Branson spécialisée dans l'exploration spatiale humaine.

Or, ce qu'il y a de rigolo avec Virgin Galactic, c'est la manière originale avec laquelle cette boîte est entrée au New York Stock Exchange. En juillet 2019, alors entreprise non cotée en bourse, elle annonçait son intention de fusionner avec la société Social Capital Hedosophia de Chamath Palihapitiya (Chamath pour les intimes[2]). Trois mois plus tard l'accord était signé par les deux parties et voilà VIrgin Galactic était cotée, avec un joli symbole SPCE. Social Capital Hedosophia était un SPAC, de symbole IPOA.

Un SPAC (Special Purpose Acquisition Company) est une société-coquille dont l'unique but est de lever des fonds afin de fusionner avec une entreprise. Investir dans un SPAC, c'est en quelque sorte donner quitus à ses dirigeants afin qu'ils trouvent une bonne entreprise avec qui fusionner. Acheter des parts d'un SPAC est donc une forme d'investissement par procuration.

Note : le Radjaïdjah Blog ne propose bien sûr pas de conseils financiers en quoi que ce soit.

Notes

[1] Ark Invest a aussi une unité de recherche ; ainsi en est-il pour ce rapport sur Bitcoin.

[2] Après l'accomplissement de son programme de 26 SPACs IPOA-IPOZ, on peut imaginer Chamath un jour à la Maison Blanche.

Lire la suite...

vendredi 1 janvier 2021

Bonne année 10 − 9 + 8 ⋅ 7 ⋅ 6! / 5 / 4 + 3! / 2 + 1

Le Radjaïdjah Blog souhaite une très bonne année 2021 à tous ses lecteurs :)

jeudi 17 décembre 2020

A bishop walks into a bar

and walks straight up to the bartender who shouts, “Hey pal! You can’t do that! Bishops can only move diagonally!"

For The Queen's Gambit fans, here is a recent game: Daniil Dubov vs Sergei Karjakin, Russian Championship Superfinal 2020, commented by agadmator.


1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Bc4 Bc5 4. c3 Nf6 5. d4 exd4 6. b4 Bb6 7. e5 Ne4 8. Bd5 Nxc3 9. Nxc3 dxc3 10. Bg5 Ne7 11. O-O h6 12. Bh4 O-O 13. Re1 Qe8 14. Bb3 a5 15. Bf6 a4 16. Bc4 Ng6 17. Qd3 d5 18. exd6 Be6 19. Qxg6 fxg6 20. Rxe6 Qf7 21. Bxc3 Kh8 22. Re4 Qf5 23. Re7 Rg8 24. Bxg8 Rxg8 25. dxc7 Qc2 26. Be5 Bxf2+ 27. Kh1 Bb6 28. h3 Kh7 29. Re1 a3 30. Kh2 g5 31. Nd4 Qc4 32. Nf5 Qxb4 33. Rc1 Kg6 34. Rxg7+ Kxf5 35. Rxg8 Bxc7 36. Bxc7 Qb2 37. Rc5+ Ke4 38. Rd8 1-0

vendredi 27 novembre 2020

Why Bitcoin matters

Does Bitcoin really matter?


mardi 10 novembre 2020

L'art des maths

Le colloque Wright pour la science 2020 était consacré cette année à l'art des mathématiques. À distance, C19 oblige.

Au programme :

Le chaos: imprévisible mais compréhensible (Etienne Ghys)

Il est inhabituel qu’une idée mathématique se diffuse dans la société. C’est pourtant le cas avec la théorie du chaos, popularisée grâce à l’effet papillon, imaginé par le météorologue américain Edward Lorenz qui, en 1972, a posé la fameuse question: «Le battement des ailes d’un papillon au Brésil déclenche-t-il une tornade au Texas?». L’idée dans cette image est qu’une cause minime peut avoir de grandes conséquences. Mais peut-on résumer la théorie du chaos d’une manière aussi simpliste? Une théorie scientifique peut-elle se contenter d’énoncés négatifs? Les mathématiciennes et les mathématiciens sont-ils responsables de la transmission inadéquate de cette théorie? Cette conférence s’appliquera à traiter de ces questions et, en particulier, à décrire le côté positif de la théorie. Car il y en a. En effet, il arrive que le chaos engendre une espèce d’ordre. Les systèmes chaotiques sont peut-être imprévisibles mais ils sont loin d’être incompréhensibles.

Le désordre, le hasard et les grands nombres (Laure Saint-Raymond)

Le désordre augmente de manière irréversible. Cette affirmation ne concerne pas forcément la chambre d’un enfant ni la marche du monde. Elle est l’énoncé du second principe de la thermodynamique, exprimé par le physicien Sadi Carnot en 1824. C’est un principe que l’on peut expérimenter tous les jours. Lorsqu’on verse du lait dans de l’eau, par exemple, les deux liquides se mélangent et ne restent pas séparés l’un de l’autre. Les billes à jouer contenues dans un sac ne vont pas s’aligner spontanément selon leur couleur mais se mêler de manière aléatoire. S’il est facile de mélanger deux gaz, il est quasi impossible de les séparer une fois réunis. Cet exposé propose d’étudier un modèle mathématique simple qui explique pourquoi nous pouvons observer un mélange spontané mais pas le phénomène inverse. Spoiler alert: la clé pour comprendre cette irréversibilité temporelle se trouve dans la théorie des probabilités et plus précisément dans la loi des grands nombre.

Un voyage mathématique De l’infiniment petit à l’infiniment grand (Martin Hairer)

Le monde minuscule des particules et des atomes et celui gigantesque de l’univers tout entier sont séparés par environ une quarantaine d’échelles de grandeur différentes. En passant de l’une à l’autre, les lois de la nature peuvent parfois se comporter de manière drastiquement différente, obéissant tantôt à la physique quantique, à la relativité générale, ou encore à la mécanique classique de Newton, sans parler des autres théories intermédiaires. Comprendre les transformations qui s’opèrent d’une échelle à l’autre est une des grandes questions classiques en mathématiques et en physique théorique. Cet exposé a pour objectif d’explorer comment ces questions informent et motivent encore des problèmes intéressants en théorie des probabilités et pourquoi des «toy models», malgré leur caractère superficiellement ludique, peuvent parfois conduire à certaines prédictions quantitatives.

La musique des formes (Alain Connes)

La physique quantique, en particulier la mécanique des matrices, a exercé une profonde influence sur les notions mathématiques d’espace géométrique. Cette conférence expliquera ce lien en traitant, entre autres, de «spectres» et de la «musique des formes». En effet, si les caractéristiques géométriques d’un instrument, par exemple, déterminent les sons qu’il peut produire, inversement la connaissance de la gamme et des accords produits par un objet suffisent à reconstruire sa forme. Cette propriété permet de caractériser les formes géométriques à partir d’invariants qui ne font pas référence à un système de coordonnées. La nouvelle géométrie qui en découle, illustrant le lien mathématique entre perception visuelle et auditive, est riche d’applications en physique, en particulier pour la gravitation et la physique quantique. Ce sera d’ailleurs aussi l’occasion de discuter de la signification des notions de variabilité et de l’émergence du temps.

Les mathématiques : art ou science ? (Stanislas Smirnov)

Les mathématiques sont une science étonnante et mystérieuse. Depuis l’époque de Platon, les philosophes se demandent si les objets mathématiques sont imaginaires ou réels, tandis que les mathématiciens et mathématiciennes démontrent des théorèmes, souvent sans s’interroger sur leur rapport à la réalité. En même temps, des pharaons d’Egypte et des rois de Babylone avaient déjà saisi l’importance pratique des mathématiques, sans parler des progrès technologiques recents reposant en grande partie sur des applications de notre science.

D’où viennent les mathématiques ? Comment les scientifiques choisissent-ils des problèmes à résoudre et pourquoi trouvent-ils les mathématiques si fascinantes ? Pourquoi la science « imaginaire » est si utile dans le monde réel ? Cet exposé ne parviendra pas à répondre à ces questions, mais essaiera de jeter un peu de lumière sur la recherche en mathématiques.

Bonus : une présentation par l'auteur du Radjaïdjah Blog sur le mathématicien Benoît Mandelbrot.

Enfin, ceux qui s'interrogent sur la finalité des maths pourront lire À quoi servent les maths ? (2015).

lundi 10 août 2020

LineageOS sur Galaxy S10

Quatre ans après l'installation de Superman-ROM sur un Galaxy S7, voici le temps de passer à LineageOS sur Galaxy S10e (modèle SM-G973F) avec architecture Exynos (appellation beyond1lte).

Le plan
  1. Comprendre la problématique
  2. Préparer l'environnement
  3. Débloquer le bootloader
  4. Installer Magisk
  5. Rooter le smartphone
  6. Installer TWRP
  7. Installer et configurer LineageOS

Disclaimer : hacker un smartphone est à vos risques et périls, les plaintes seront transmises à /dev/null .

Lire la suite...

mardi 16 juin 2020

Vous êtes un arbre

Un peu d'oubli new-age et naturaliste : vous êtes un arbre.


vendredi 22 mai 2020

Kalsarikänni Times or A Path to A Societal Apax

During these challenging C19 times, people stay at home and, as in The Little Prince, drink to forget. Now, because they are at home, no need do dress formally, or better, no need to dress at all.

The Finnish language has a word for that: Kalsarikänni (it describes the specific Scandinavian behavior consisting in absorbing alcoholic beverages in order to of get drunk at home in underwear).

Now, this word is not immediatly translatable, as its meaning is unique to the Finnish language. Any direct linguistic transposition would be lost in translation.

A gamified way to discover such words and expressions is the Sticky Terms application by Philipp Stollenmayer.

Tenants of the weak Sapir-Whorf hypothesis could even argue that untranslatable words from a language embody its spirit.

Now, let's see another facet. What is the common feature shared among the Hebrew words Gevina (cheese), Zechuchith (glass), and Sfarad (Spanish)?

These words appear exactly once in the Tanach (the Bible, to simplify), hence they are difficult to translate.

In linguistics, words appearing with only one occurrence within a corpus (such as the Old Testament, or the literary writings from an author) are called apax legomenon (from ancient Greek άπαξ λεγόμενον, "told once").

Because of its unicity, an apax is somehow a separation, a cut within a text. There is a before, and an after. Like the inverted nuns (׆) in the Torah (Numbers 10:35–36).

The musicologist Wladimir Jankelevitch extends this notion of linguistic apax (single occurence of a peculiar term within a literary corpus) or semantic apax (unique meaning of a term within a peculiar context) to the one of existential apax.

The original essence of this concept is that every moment in a life is an apax. It is a frame, unique, and therefore needs to be enjoyed and cherished.

A variation of the existential apax is that when a once-in-a-lifetime event occurs, it might lead to internal realization and dramatic changes in life. For example, for an individual, the emergence of a disease such as cancer can lead to definitive priority shifting.

But one could also imagine a collective version.

Despite all negative consequences, Covid-19 might arise as a societal apax.

mardi 19 mai 2020

Propédeutique des échecs conversationnels

La finale 2020 du tournoi échiquéen "Banter blitz Cup" opposant l'iranien Alireza Firouzja (16 ans) au norvégien Magnus Carlsen (meilleur joueur de tous les temps), en ligne -C19 oblige-, signale peut-être l'avènement de nouvelles méthodes d'enseignement.

Le principe du "banter blitz" étant non pas de jouer à la parlante comme à la belote face à ses adversaires, mais de réfléchir à haute voix en streaming.

Le blog Echecs 64 souligne : Le plus génial dans ce match, c’est que l’on pouvait suivre le processus de pensée des champions. (...) Carlsen et Firouzja commentaient leurs parties en 3 min ! Fabuleux. On voit comment les champions raisonnent, à quelle vitesse ils calculent et surtout leurs incertitudes. La plupart du temps, dans certaines positions, « ils ne savent pas » si c’est avantageux. En revanche, ils savent éliminer les coups ou « n’aiment pas » certaines positions coups.

Cadeau : lien pour (re-)voir les parties avec commentaires simultanés :

Finale 2020 Firouzja vs Carlsen

Cette approche ouverte de diffusion de tournois, inspirée des jeux vidéos, a probablement d'autres horizons pédagogiques que les échecs.

lundi 27 avril 2020

Srinivasa Ramanujan 1887-1920

Srinivasa Ramanujan

These results must be true, because, if they were not true, no one would have the imagination to invent them.

G.H. Hardy on Ramanujan

lundi 6 avril 2020

FAQ : attestation numérique de déplacement dérogatoire

FAQ express sur le générateur gouvernemental d'attestations de déplacement dérogatoire.

La plateforme gouvernementale a-t-elle accès à mes informations personnelles quand je génère l'attestation ?
-> Non
Est-ce que quelque chose m'empêche de générer plusieurs QR codes avec différents horaires ?
-> Non
Les informations figurant dans le QR code sont-elles chiffrées ?
-> Non
Y a-t-il un mécanisme de sécurité pouvant détecter efficacement l'antidatage de l'attestation ?
-> Non
Est-ce une bonne idée d'aller générer mon attestation sur un autre site même si je ne comprends pas trop comment ça marche ?
-> Non

Attestation Deplacement Derogatoire Piscine

Fin

- page 1 de 11