Radjaïdjah Blog

vendredi 19 novembre 2021

The possibility of a hyperstition

According to Nick Land, hyperstition is a positive feedback circuit including culture as a component. It can be defined as the experimental (techno-)science of self-fulfilling prophecies. Superstitions are merely false beliefs, but hyperstitions – by their very existence as ideas – function causally to bring about their own reality.

vendredi 7 mai 2021

The possibility of an extitution

The point is, not to resist the flow. You go up when you are supposed to go up. And down when you’re supposed to go down. When you’re supposed to go up find the highest tower and climb to the top. When your are supposed to go down find the deepest well and go down to the bottom. Haruki Murakami, The Wind-Up Bird Chronicle (1997)

In Feÿ Castle (Burgundy, France) there is a well, a deep well. One of the kind which makes you realize: it would be a great idea to bury a time capsule at the very bottom.

Fey::well

Gravity law is hard, but it is the law.

Living for a few days with the Feÿtopian tribe in the Feÿ Castle is akin to an immersion inside a a strange mix between a digital Kibbutz, Abbaye de Thélème, and Rusty Lake.

Just to illustrate this, the utopian Thelemite motto in Rabelais’ Gargantua Faÿ ce que vouldras (do what you’ll wish) leads to a fringe and tempting theory: the name Feÿ is simply a disguised version of Faÿ, and this very naming is a purposeful indication that it was always in the mind of the founders that this noble castle should at a later stage become a phalanstery.

Fey::rusty

Mr Crow and Mr Deer from Rusty Lake.

Living in the Feÿ community brings a number of interrogations, as people do their best to be kind one to eachother.

Great public benefits arise from private virtues but isn’t it true that greater public benefits arise from private vices, as Mandeville described in the Fable of the Bees? Probably this is a question of dimension, of critical size.

On the Feÿ domain stands a beautiful forest. Sometimes the color tone can transition from spring green to viridian. Sometimes it is also easy to get stranded or floored there, however with lysergic power comes lysergic responsibility and collective nurturing helps prevent such fate to happen. Sometimes in the forest the infamous Codex Serafinianus helps to remind why Nature imitates Art. Sometimes in the forest you can see the music of the spheres.

Now it becomes a bit clearer. Individual oscillate in life, and one of the purpose of communities is to enter a collective mode of vibration. In other words, resonance. This is also what religion has been trying to achieve. Religion, seen as a collective hallucination or as a collective realization or as a collective construction (whatever the difference between the three might be).

Fey::thailand_buddhists_monks

Did I say “opium”? Sorry I meant “acid”. --Karl Marx

And here comes the Elephant in the forest.

A group of blind men heard that a strange animal, called an elephant, had been brought to the town, but none of them were aware of its shape and form. Out of curiosity, they said: "We must inspect and know it by touch, of which we are capable". So, they sought it out, and when they found it they groped about it. The first person, whose hand landed on the trunk, said, "This being is like a thick snake". For another one whose hand reached its ear, it seemed like a kind of fan. As for another person, whose hand was upon its leg, said, the elephant is a pillar like a tree-trunk. The blind man who placed his hand upon its side said the elephant, "is a wall". Another who felt its tail, described it as a rope. The last felt its tusk, stating the elephant is that which is hard, smooth and like a spear.

Now it becomes clearer: the concept of extitution is here to enhance the perceptual set of social groups and communities, and therefore to act on them.

If tokens can be considered as bottom-up, extitutional currencies, is a related point to consider.

A challenge of adulthood is: how to move oneself gracefully in the fluid of life? In “The possibility of an Island”, the author quotes Arthur Schopenhauer: "human existence resembles a theatre performance which, begun by living actors, is ended by automatons dressed in the same costumes."

So it might be the case that extitutions offer to transform into life magicians.

Fey::truckin

Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves. And here’s Tom with the weather. --Bill Hicks

In conclusion, after spending a few days in the Feÿ Castle for an extitutional workshop, and acknowledging its spiritual gravity, one can ask: is it an autotelic journey, or is it for higher purposes?

But of course, one can ask the same question for their life: is life autotelic or for higher purposes?

mardi 2 janvier 2018

Attention à la marge (partie I)

C'est l'histoire de Grégoire Sardine.

Une vie tranquille

Grégoire Sardine est un bon père de famille. Marié, 2 enfants, il mène une vie plutôt tranquille. Son fils ainé commence à entrer dans l'adolescence et commence à présenter quelques signes de rébellion, mais à part ça tout va bien. Il aime sa femme, Monique, mère au foyer, qui effectue parfois quelques petits jobs d'appoint pour mettre un peu de beurre dans les épinards.

Grégoire possède deux comptes en banque à la Société Générale. Un compte courant qu'il utilise pour les dépenses quotidiennes, et un compte épargne, sur lequel il verse mensuellement une partie de son salaire. Il est confiant dans l'avenir.

Un beau jour, sur le parking de son entreprise, Grégoire voit arriver une superbe Lamborghini toute neuve. Celle-ci vient se garer non loin de lui. La surprise de grégoire est grande lorsqu'il voit en descendre son collègue Marc Perche, qui n'est autre que son voisin de bureau. Grégoire garde son étonnement pour lui et se dépêche de rejoindre sa place de travail.

À la pause déjeuner, Grégoire s'enquiert auprès de Marc au sujet de sa nouvelle voiture. Marc esquisse un sourire et lui propose d'aller prendre un verre après le boulot. Ce que s'empresse d'accepter Grégoire.

Une découverte

Confortablement installés à une bonne table de la Taverne des Amis devant leur petite mousse, Grégoire et Marc évoquent brièvement le cas de la secrétaire de direction, dont le ventre commence à s'agrandir (si si, ça arrive aussi aux hommes de discuter de ces choses-là). Puis Grégoire ne peut plus contenir sa curiosité et interroge Marc. Cette Lamborghini, d'où vient-elle ? Un héritage récent ?

Marc le détrompe. Sa nouvelle voiture, il se l'est offerte grâce de prodigieux gains obtenus grâce aux cryptos. Grégoire n'est pas beaucoup plus avancé. Les cryptos ? Qu'est-ce que c'est ?

Marc Perche ouvre alors les portes de la connaissance à Grégoire Sardine. Les crypto-devises sont un nouveau type de monnaie, apparu il y a moins de dix ans. Des devises électroniques, échangeables uniquement sur Internet. Leur dénomination exotique de crypto-devises provient du fait que la sécurité des échanges est assurée grâce un un protole extrêmement sophistiqué qui utilise des routines cryptographiques pour signer électroniquement toutes les transactions.

La toute première de ces crypto-devises, Bitcoin, est apparue en 2008, et son cours a connu un progrès fulgurant. De quelques centimes, il est passé en moins de dix ans à plus de 1500 €. Un rendement extraordinaire, supérieur à 20000%. Marc avait investi un peu par hasard mille euros à une époque où un bitcoin en valait moins de vingt, sur les conseils d'un bon ami. Récemment, il a tout vendu et en a profité pour s'offrir la voiture de ses rêves et mettre de côté une somme rondelette. Marc donne à Grégoire les adresses de quelques sites internet sur lesquels il en apprendra davantage. Mais attention, le prévient-il, c'est un marché très volatile, et conséquemment très risqué.

De retour à la maison, le dîner semble à Grégoire particulièrement long. Il expédie les devoirs des enfants en dix minutes et annonce à sa femme qu'il doit encore travailler quelques temps sur un nouveau projet de la boîte. Il s'enferme dans la petite pièce de l'appartement familial qui lui sert de bureau et allume son ordinateur.

Ce qu'il découvre ce soir-là est fascinant. De nombreuses personnes sont devenues multimillionaires grâce à Bitcoin et d'autres crypto-devises. La technologie sous-jacente est révolutionnaire. Et c'est un marché à peine naissant, extrêmement prometteur à moyen et long terme. Il lui faut peu de temps pour être convaincu que les cryptos vont changer sa vie. Grégoire passe une bonne partie de la nuit à se documenter, et a à peine entendu Monique lui souhaiter bonne nuit à travers la porte. Lorsqu'il la rejoint, il a du mal à trouver le sommeil.

Le pas

Le lendemain, Grégoire explique à Marc qu'il a trouvé le sujet extrêmement intéressant, mais qu'il va quand même s'accorder quelques jours de réflexion avant de se lancer. Grégoire est d'une personnalité prudente, pas le genre à tout miser sur un coup de tête. Marc approuve.

Quelques jours plus tard, après avoir encore dévoré de nombreux articles sur le net, Grégoire est décidé. Il va suivre le chemin de son initiateur. Il s'est renseigné sur les plateformes d'échange, qui permettent d'acheter et de vendre des bitcoins contre des euros. Il va opter pour HEBY, un site situé aux États-Unis, très populaire et digne de confiance. Il ouvre un compte et explore le site. Il y trouve le cours du bitcoin et d'autres cryptos. HEBY, par souci de transparence, avertit qu'en raison de la loi américaine, ses clients doivent fournir une preuve de leur identité et un relevé bancaire. La procédure de validation de son compte va prendre quelques jours. Dès le lendemain, par transfert bancaire, il vire mille euros de son compte épargne vers son tout nouveau compte HEBY.

(à suivre)

mercredi 18 mai 2016

Au-delà des devises nationales

Une très bonne présentation en 18 minutes de Bitcoin par Andreas Antonopoulos, lors de la conférence Fintech 2016 à Zurich.

Résumé en une minute :

  1. Bitcoin permet d'avoir une banque suisse dans la poche, une solution pour les milliards d'individus sans compte bancaire.
  2. Le pseudonymat de ce "cash numérique" offre des garanties de confidentialité qui devraient être le standard.
  3. Bitcoin, ce n'est pas le futur, c'est déjà le présent.


Bonus

lundi 4 avril 2016

Stairway to tax heaven

Conséquence de l'incapacité à protéger ses données incluant des informations personnelles de ses clients, un cabinet d'avocats panaméen spécialisé dans la confection de sociétés-écrans va devoir subir les conséquences de la divulgation de plus de trente ans de communication interne, les Panama Papers. Ces révélations publiques font suite aux Offshore Leaks, aux Swiss Leaks et aux Luxembourg Leaks, autant penser qu'il n'est pas impossible qu'une certaine paranoïa se développe dans l'industrie de la discrétion.

C'est donc tout naturellement que le Consortium indépendant des journalistes d'investigation (ICIJ) propose un jeu dont le but est de dissimuler de l'argent dans un paradis fiscal, Stairway to tax heaven (également disponible en français sur le site du Monde).

mercredi 1 juillet 2015

5 dictons financiers

La plupart des débats en économie ou en finance présentent certaines similarités structurelles : lorsqu'il s'agit de revenir sur des évènements passés, tout le monde peut expliquer pourquoi ils se sont déroulés de la sorte, mais lorsqu'il s'agit de faire des prédictions, les experts se déchirent et à la fin le modérateur les remercie pour leurs brillantes analyses.

Ainsi le Radjaïdjah Blog pourrait se muer en expert économique et faire des prédictions du style :

Avec l'annonce d'un futur referendum en Grèce et la mise en place d'un contrôle des capitaux et de limites journalières des montants des retraits, les citoyens prennent conscience des limites de la confiance qu'ils peuvent accorder aux banques et vont chercher à se tourner vers des horizons où ils ont davantage de contrôle sur leur argent. Nous pouvons dès lors prédire un intérêt accru pour le Bitcoin et l'élargissement à court terme du marché. L'arrivée de nouveaux utilisateurs sur le réseau et la croissance de l'adoption, donc de la demande, vont naturellement faire monter les cours, il est donc recommandé d'investir maintenant car le Bitcoin est actuellement sous-évalué.

Afin que chacun puisse lui aussi jouer à l'expert économique, voilà 5 adages pour illustrer diverses situations. Merci à Antoine Zaccaria, RMM Diffusion, G. H. , Mickaël Mangot, auteur de l'ouvrage Les Comportements en Bourse - 6 erreurs psychologiques qui coûtent cher, pour leur dossier sur le sujet dans le magazine Les Echos.

Mettons-nous en situation : votre ami Robert vient de perdre soudainement beaucoup d'argent en bourse ; la cause : le cours de l'action Eurowarp. Vous le consolez, mais pour que pareille mésaventure ne se reproduise pas, vous allez lui prouver que la situation était prévisible.

Scénario 1

Le cours d'Eurowarp montait depuis des semaines. Robert s'est décidé à investir. Et voilà même que quelque heures après l'ordre d'achat, la valeur subit une sévère correction !

Votre explication : Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

Extrait : Mis en lumière par les psychologues, le " biais de confirmation " est l'expression de ce travers très répandu. Plus généralement, il indique que le décideur est souvent tenté d'aller dans le sens de sa première impression, et pour cela effectue un traitement orienté des informations qu'il reçoit en surpondérant celles qui la confirment et en minorant les autres.

Cet adage permet aussi d'expliquer des baisses de prix par des fluctuations temporaires : dépression à court terme, tendance haussière à moyen terme comme illustré lors de ce cette analyse de l'évolution des prix agricoles.

Scénario 2

Suite à une rumeur, la panique s'empare du marché et l'action Eurowarp perd la moitié de sa valeur en quelques heures. Robert décide alors de suivre ses compagnons d'infortune et de vendre à perte pour ne pas se retrouver totalement dévasté. Seulement la rumeur se révèle fausse et quelques semaines plus tard le cours est au-dessus du niveau initial...

Votre explication : Acheter au son du canon, vendre au son du violon.

Extrait : Les marchés, loin d'être efficients, souffrent en effet d'un mal chronique qui peut les faire diverger sensiblement de la juste valorisation : la surréaction. Précisément, les marchés surréagissent à la hausse quand l'actualité est favorable et surréagissent à la baisse quand elle est mauvaise. A la base de ces mouvements exagérés se trouvent d'une part le biais de confirmation ..., et d'autre part des comportements de groupes dits moutonniers.

Version Warren Buffett : En matière d'investissements, le pessimisme est votre ami, l'euphorie est l'ennemi (In investing, pessimism is your friend, euphoria is the enemy). Warren Buffet est un spécialiste des petites phrases sur le thème de la finance, une de ses plus célèbres étant : C'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui se baignaient nus (Only when the tide goes out do you discover who's been swimming naked, concernant la bulle financière de 2008 autour des subprimes). Il est parfois plus philosophique : Les riches investissent dans le temps, les pauvres dans l'argent (The rich invest in time, the poor invest in money). Voici une compilation assez complète de ses bons mots.

L'effet moutonnier est à la base de la stratégie de pump & dump décrit dans le film Boiler Room, ou des prophéties auto-réalisatrices apparaissant dans le film Krach (cf l'article 5 films sur l'argent).

Scénario 3

L'action Eurowarp étant inhabituellement à la baisse depuis quelques jours, Robert a bien vu l'aubaine que cela représentait, et emprunte pour investir un maximum. Il se réjouit de ne pas avoir acheté au prix fort à la différence des naïfs des jours précédents. Seulement, même après son investissement, le titre continue à chuter !

Votre explication : On n'attrape pas un couteau qui tombe.

Extrait : Il semble alors évident qu'il faut faire vite avant que le titre ne revienne à un cours normal, si bien que les réflexions sur les causes de la chute sont remises à plus tard. Comment expliquer que, dans ces moments-là, l'on soit persuadé d'avoir raison et que le marché a tort ? A la base de tels comportements, il y a la propension de tout un chacun à surestimer ses capacités.

Moralité, quand un titre baisse, il est risqué de l'acheter. Analyse de l'ISEG Finance School Bordeaux.

Scenario 4

Robert étant déficitaire sur son investissement dans Eurowarp, il ne peut se résoudre à prendre ses pertes ; après tout la chute ne va pas durer éternellement. Mais voilà, la descente s'accentue, Eurowarp passant en dessous de 10% de sa valeur initiale... Incapable de rembourser son emprunt, Robert est ruiné !

Votre explication : Mieux vaut se couper la main que le bras.

Extrait : Quel investisseur n'a jamais eu dans son portefeuille des titres auxquels il ne croyait plus, des titres qu'il n'aurait achetés sous aucun prétexte en raison de leur potentiel nul, voire négatif, ou parce que le risque associé était trop important ? Présentée de la sorte, l'affaire semble ubuesque : rien ne paraît plus simple que de vendre de tels " perdants " pour acheter d'autres titres, plus prometteurs. Et pourtant... S'il y a un tel écart entre le comportement théorique rationnel et les comportements observés, c'est que la recommandation n'est pas si facile à respecter. Le biais psychologique qui explique le mieux les décisions des investisseurs... et leurs erreurs est sans doute l'aversion au risque.

Le petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens de R.-V. Joule et J.L. Beauvois est instructif à ce sujet. Évoquant l'effet de gel étudié par Kurt Lewin dès 1947 justifié par l'adhérence aux décisions prises dans le passé (tentative de rationnalisation d'un comportement antérieur), les auteurs décrivent ensuite l'escalade d'engagement à l'aide de l'expérience dite de Brockner-Shaw-Rubin (1979, à l'époque le concept de stop-loss n'existait pas vraiment) :

Imaginons le jeu suivant : vous disposez d'une mise de 400 euros et l'occasion vous est offerte de gagner un jackpot de 200 euros. Comment ? En face de vous un compteur gradué avance au rythme d'un chiffre par seconde, partant de 1 et allant jusqu'à 500. Vous gagnez les 200 euros du jackpot si vous laissez tourner le compteur jusqu'à un chiffre X fixé à l'avance mais que, bien évidemment, vous ne connaissez pas. Vous savez, en revanche, que chaque unité vous coûte un euro, de sorte que si d'aventure le chiffre X est supérieur à 400, non seulement vous ne gagnez pas les 200 euros du jackpot, mais encore vous perdez les 400 euros dont vous disposiez au départ. Vous avez naturellement la possibilité d'arrêter le compteur quand vous le voulez, le solde vous restant acquis. Le principe du jeu est donc simple : vos chances de gagner le jackpot augmentent avec les pertes que vous acceptez de subir, étant entendu que ces dernières peuvent ne pas être suffisantes, quand bien même vous seriez prêt à engager la totalité de votre mise. Exercice : quelle est la meilleure stratégie ? Suite et fin.

Conclusion

Au final, que ce soit pour des explications a posteriori ou pour faire des prédictions, il y aura toujours un proverbe bucolique pour vous aider. Comme aurait pu énoncer Peter Sellers dans Being there : On ne fait pas un beau jardin en coupant les fleurs et en arrosant les mauvaises herbes.

jeudi 9 avril 2015

L'art de voyager

Je hais les voyages et les explorateurs.

Claude Lévy-Strauss, Tristes Tropiques

On croit qu'on fait un voyage, mais c'est le voyage qui nous fait, écrivait Nicolas Bouvier.

Internet modernise les voyages, quelques sites s'efforçant de proposer des solutions aux questions fondamentales des globetrotters.

Comment se déplacer ? Les trajets en autostop peuvent être organisés sur Hitchwiki, tandis que le co-voiturage peut se planifier sur blablacar.

Que faire ? De nombreuses suggestions d'endroits intéressants sont exposées sur Wikitravel.

Oû dormir ? Dehors, en camping sauvage, chez un hôte de Couchsurfing, BeWelcome, ou Hospitality Club, sites qui permettent également de rencontrer d'autres voyageurs, ou dans un hostel.

On ne découvre pas de terre nouvelle sans consentir à perdre de vue, d'abord et longtemps, tout rivage.

André Gide

Le blog Le Sac à Dos propose de nombreux articles sur le voyage en mode backpacker, par exemple :

L'auteur du blog a également coécrit un livre électronique : L'art de voyager seule quand on est une femme (on aimera ou pas sa présentation marketing à l'américaine).

À tout voyage que l'on entreprend on devient un peu plus intelligent.

Proverbe libyen

mardi 7 avril 2015

Choose Bitcoin

Choose Bitcoin

mardi 10 juin 2014

Casino Bitcoin

Avec l'avènement des cryptodevises décentralisées ont naturellement émergé des casinos en ligne tels Satoshi Dice (un site pionnier qui a rapporté une petite fortune à son fondateur), Just Dice, ou Prime Dice. Une liste de casinos basés sur le bitcoin peut être trouvée sur Bitcoin Dice (on y trouve notamment Every Dice, Dice Coin, Bitcoin Video Casino, Ice Dice, Satoshi Bones, Play Tin, Lucky Hash, Betcoin Dice, Dice Now, Bitoomba Dice, BitBattle.me, Jackpot Dice, SuperDICE, Mystery Dice, etc).

Ces casinos sont des paradis pour les partisans du libertarianisme, car : pas de contrôle à l'entrée, pas de personnes interdites de casino, pas de contrôle d'alcoolémie ou de dopage, pas de demandes de provenance de l'argent servant à payer les jetons... des no man's lands juridiques où les croupiers et les joueurs sont livrés à eux-mêmes.

Un joueur peut choisir un gain relatif à la mise (et le site y associera une probabilité de gagner) ou une probabilité de gagner (et le site y associera un gain relatif à la mise). Des jeux très simples basés sur un tirage au sort uniforme octroient un résultat et y associent une perte ou un gain.

Ces sites sont bien plus attractifs que les casinos classiques, proposant un avantage pour la maison (House edge) aux alentours de 1%, bien inférieur aux casinos classiques (par exemple 2,7% pour la roulette européenne et 5,3% pour la roulette américaine).

Les adeptes de martingales y trouvent leur compte, ou pas. À court terme les hauts gains sont possibles, si le joueur sait s'arrêter ; à long terme les risques associés aux lois des séries (distributions de Taleb) sont rédhibitoires pour les joueurs et profitables au casino. La maison gagne toujours.

Full disclosure : l'auteur est un investisseur de Just Dice (Mise à jour juillet 2014 : l'auteur était un investisseur, le site ayant depuis fermé suite à des innovations de la législation canadienne. Les bons temps sont derrière nous).

lundi 24 mars 2014

Incremental life

The art of profit through capitalism is not so easy to conceptualize. Beyond Karl Marx' criticism, Ayn Rand's Atlas Shrugged or the book Rich dad, Poor dad have tried their best to present money as a goal and delayed gratification (usually through building some passive income) as a tool.

Incremental games, also called idle games, are a practical way to live capitalism. They go beyond barter stories like One red paperclip, by implementing positive feedback loops as a core component of the game. The automation of profit through machines, factories, or human resources may be seen as a metaphor for capitalism. You can experiment a few incremental games like Ice Cream Stand, Bitcoin Miner, or Rebuild The Universe using this listing.

jeudi 18 avril 2013

Bitcoin présenté en 5 minutes

Au-delà des monnaies nationales (le Yen ¥, le Yuan ㍐) et communes (l'Euro €) ont émergé de nouvelles monnaies selon deux types de tendances opposées :

  • tendance au ''localisme'', avec l'apparition de devises locales, par exemple dans le cadre d'un système d'échange local (exemple : le dollar Ithaca).
  • tendance à la mondialisation, avec la création de devises mondiales supranationales, comme pourraient être qualifés les DTS du Fonds Monétaire International (lire par exemple cet article pour un historique ou celui-ci sur les accords de Bretton Woods).

Le bitcoin (฿ ou BTC) fait partie de la deuxième catégorie (article séminal). Il s'agit d'une monnaie électronique décentralisée (sans banque centrale), dont le stockage et les transactions combinent certaines technologies de chiffrement et un réseau d'ordinateurs à haute puissance de calcul connectés à internet, permettant d'effectuer des paiements instantanés et irréversibles sans intermédiaires bancaires. Des statistiques, incluant les fluctuations de la valeur du bitcoin depuis sa création, peuvent être observées sur bitcoincharts.

Génération des bitcoins

Le réseau bitcoin, né en 2009, est programmé pour créer 21 millions de bitcoins selon une évolution suivant une série géométrique[1]. Aujourd'hui (avril 2013) il existe environ 11 millions de bitcoins (source). Toutefois, en vertu de son format de stockage électronique, la plus petite unité monétaire en bitcoin est de 0.00000001 BTC (8 chiffres après la virgule) ; l'affichage des valeurs peut cependant être restreint à deux chiffres après la virgule. Si on appelle h฿ cette plus petite quantité[2], la masse monétaire finale de bitcoins sera de 2 100 000 000 000 000 h฿ indivisibles.

Critiques

De nombreuses critiques ont été émises vis-à-vis de bitcoin, comme dans cet article, qui reprochent entre autres :

  • L'opacité : le protocole bitcoin est ouvert. Par contre, les transactions sont cryptées, ce qui rend celles-ci difficilement traçables, donc un tremplin pour le blanchiment (bitcoin est ainsi qualifiée de cryptodevise) : Although the network makes the complete history of every Bitcoin transaction public, it can be difficult to associate Bitcoin identities with real-life identities. Pourtant, Block Explorer permet de suivre les échanges, faisant de bitcoin un système non pas anonyme mais pseudonyme. A contrario le manque d'anonymat est rejeté par ceux qui le recherchent.
  • Un système pyramidal : le reproche le plus frontal adressé à bitcoin est d'être une pyramide de Ponzi. Cet argument est repris (un peu légèrement) par Stephen Colbert dans une présentation assez sommaire (ici ou ). Le bitcoin est aujourd'hui l'or des nerds, et il ne fallait pas attendre autre chose de l'équipe du Colbert Report. Accuser le bitcoin de n'avoir aucune valeur intrinsèque et de n'être accepté que par ceux qui ont confiance en cette valeur, c'est oublier un peu rapidement qu'il en est de même pour l'argent conventionnel qui n'est que monnaie fiduciaire (c'est-à-dire basée non pas indexée sur un bien réel quelconque (étalon), mais sur la confiance de ses utilisateurs). Voir aussi cet article sur les comptes épargne et fonds d'investissement.
  • Une devise intrinsèquement déflationnaire : à terme, avec une masse monétaire constante, le bitcoin est intrinsèquement déflationnaire. En fait, si les conversions depuis et vers les monnaies classiques sont toujours possibles, l'objectif du bitcoin est de tourner en circuit fermé. Avec l'augmentation des biens et services qui acceptent cette monnaie les prix diminuent, ce qui encourage à la thésaurisation et non à la consommation[3].
  • La sécurité : La sécurité est un problème essentiel concernant les sites qui proposent de stocker les portefeuilles en ligne, comme le témoignent de nombreuses fermetures de sites dédiés à cette tâche. Cf ici ou par exemple. De plus, au niveau des fluctuations des cours, comme avec les monnaies classiques, le trading automatisé a parfois des errements avec le bitcoin, comme le relate cet article.
  • Les marchés noirs : Silk Road (dont l'adresse est uniquement accessible via Tor) place de marché anonymisée utilisant bitcoin comme monnaie d'échange. Cet excellent article sur la route de la soie mentionne aussi Black Market Reloaded, un marché un peu plus glauque où peuvent s'acheter et vendre des contrats d'élimination.
En pratique

En pratique, les principaux clients pour avoir accès au réseau sont Bitcoin-Qt et Armory. De plus certains sites proposent des plateformes d'échange, tels MtGox, TradeHill, BitMit, ou Forbitcoin. Un portefeuille est stockable en local ou sur le cloud comme Wuala ou autres. Enfin, il existe des applications Android comme Bitcoin Wallet.

Le futur

De façon assez tautologique, on peut envisager trois scénarios possibles pour le bitcoin :

  • une niche pour le paiement en ligne, utilisée uniquement par une petite communauté d'initiés
  • une généralisation de son usage à toute une population ou tout un pays
  • sa disparition suite à des attaques de pirates sur le plan technique ou d'agences gouvernementales sur le plan légal


Conclusion

En conclusion, bitcoin est une expérience, n'investissez que de l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre, n'est-ce pas.

Le Radjaïdjah Blog a bien sûr une adresse bitcoin : 1radjaJx4P2GNuxv58PMjE6GJZscZX9um .

Radjaïdjah Blog bitcoin QR code

Addendum (mai 2013) : cet article de Wired UK sur les cryptodevises alternatives, comme Litecoin (LTC), PPcoin (PPC), Freicoin (FRC), SolidCoin, BBQCoin, Fairbrix, GeistGeld, Namecoin, Terracoin, Feathercoin, etc.

Notes

[1] Comme le précise ce court article, les bitcoins n'ont aucune « valeur » intrinsèque, le système n'est en aucune façon lié au système bancaire actuel, et permettent d'avoir une unité d'échange indépendante des banques. Afin de donner de la valeur aux bitcoins, le système rend donc leur création de plus en plus difficile avec le temps de telle sorte que leur nombre total tendra asymptotiquement vers une limite d'environ 21 millions de bitcoins. L'idée est ainsi de donner aux bitcoins un caractère analogue à celui des métaux précieux, existant en quantité finie et dont l'extraction se fait lentement et péniblement.

[2] Ce quantum de bitcoin est appelé un satoshi, en l'honneur du créateur du système Satoshi Nakamoto.

[3] C'est d'ailleurs pour ça qu'un objectif commun à de nombreuses banques centrales, y compris la BCE, n'est pas la stabilité des prix mais la stabilité de la hausse des prix. L'inflation ainsi fabriquée incite aux dépenses et aux transactions, augmentant la vitesse de circulation de la monnaie.

jeudi 7 mars 2013

5 films sur l'argent

En attendant une potentielle entrée sur les bitcoins (finalement : ici) et alors que Bill Gates a récemment discuté sur reddit, voici pour inaugurer la rubrique économie cinq films sur l'argent et la finance.

Le Sucre - Sur les conseils d'un courtier, un petit épargnant se lance dans la spéculation sur le sucre. Le tandem Depardieu-Carmet (Buffet Froid) voguera ainsi dans le petit monde haut en couleurs de la finance, où tout est manipulé, et où au final, « le libéralisme extravagant, ça se paie ».

Wall Street - Un jeune employé ambitieux incarné par Charlie Sheen (The West Wing) gravit les échelons d'une compagnie financière dirigée par son mentor Michael Douglas (Falling Down) dont la devise est greed is good.

Erreur de la banque en votre faveur - Un maître d'hôtel (Gérard Lanvin) se rend compte un beau jour par inadvertance qu'il est à même d'écouter les conversations privées de ses riches employeurs (dont le patron est le commissaire de Grégoire Moulin contre l'humanité). Ceux-ci, adeptes des délits d'initiés, lui fournissent sans le vouloir des tuyaux en or pour gagner à la bourse. Le film rappelle par certains côtés Le Gentleman d'Epsom.

Boiler Room - Un film sur les firmes pratiquant la stratégie de "pump & dump"[1] sur les marchés secondaires pour s'enrichir au détriments d'investisseurs naïfs.

American Psycho - Tiré du roman de Bret Easton Ellis mais bien plus édulcoré que ce dernier, l'histoire d'un trader qui perd progressivement contact avec la réalité. À rapprocher de la série Profit.

Ont failli intégrer la liste : Le Capital, The Pursuit of Happyness.

Notes

[1] Résumé du procédé en quatre mots : buy, lie, sell high.