Radjaïdjah Blog

Mot-clé - respiration

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 19 novembre 2021

The possibility of a hyperstition

According to Nick Land, hyperstition is a positive feedback circuit including culture as a component. It can be defined as the experimental (techno-)science of self-fulfilling prophecies. Superstitions are merely false beliefs, but hyperstitions – by their very existence as ideas – function causally to bring about their own reality.

vendredi 7 mai 2021

The possibility of an extitution

The point is, not to resist the flow. You go up when you are supposed to go up. And down when you’re supposed to go down. When you’re supposed to go up find the highest tower and climb to the top. When your are supposed to go down find the deepest well and go down to the bottom. Haruki Murakami, The Wind-Up Bird Chronicle (1997)

In Feÿ Castle (Burgundy, France) there is a well, a deep well. One of the kind which makes you realize: it would be a great idea to bury a time capsule at the very bottom.

Fey::well

Gravity law is hard, but it is the law.

Living for a few days with the Feÿtopian tribe in the Feÿ Castle is akin to an immersion inside a a strange mix between a digital Kibbutz, Abbaye de Thélème, and Rusty Lake.

Just to illustrate this, the utopian Thelemite motto in Rabelais’ Gargantua Faÿ ce que vouldras (do what you’ll wish) leads to a fringe and tempting theory: the name Feÿ is simply a disguised version of Faÿ, and this very naming is a purposeful indication that it was always in the mind of the founders that this noble castle should at a later stage become a phalanstery.

Fey::rusty

Mr Crow and Mr Deer from Rusty Lake.

Living in the Feÿ community brings a number of interrogations, as people do their best to be kind one to eachother.

Great public benefits arise from private virtues but isn’t it true that greater public benefits arise from private vices, as Mandeville described in the Fable of the Bees? Probably this is a question of dimension, of critical size.

On the Feÿ domain stands a beautiful forest. Sometimes the color tone can transition from spring green to viridian. Sometimes it is also easy to get stranded or floored there, however with lysergic power comes lysergic responsibility and collective nurturing helps prevent such fate to happen. Sometimes in the forest the infamous Codex Serafinianus helps to remind why Nature imitates Art. Sometimes in the forest you can see the music of the spheres.

Now it becomes a bit clearer. Individual oscillate in life, and one of the purpose of communities is to enter a collective mode of vibration. In other words, resonance. This is also what religion has been trying to achieve. Religion, seen as a collective hallucination or as a collective realization or as a collective construction (whatever the difference between the three might be).

Fey::thailand_buddhists_monks

Did I say “opium”? Sorry I meant “acid”. --Karl Marx

And here comes the Elephant in the forest.

A group of blind men heard that a strange animal, called an elephant, had been brought to the town, but none of them were aware of its shape and form. Out of curiosity, they said: "We must inspect and know it by touch, of which we are capable". So, they sought it out, and when they found it they groped about it. The first person, whose hand landed on the trunk, said, "This being is like a thick snake". For another one whose hand reached its ear, it seemed like a kind of fan. As for another person, whose hand was upon its leg, said, the elephant is a pillar like a tree-trunk. The blind man who placed his hand upon its side said the elephant, "is a wall". Another who felt its tail, described it as a rope. The last felt its tusk, stating the elephant is that which is hard, smooth and like a spear.

Now it becomes clearer: the concept of extitution is here to enhance the perceptual set of social groups and communities, and therefore to act on them.

If tokens can be considered as bottom-up, extitutional currencies, is a related point to consider.

A challenge of adulthood is: how to move oneself gracefully in the fluid of life? In “The possibility of an Island”, the author quotes Arthur Schopenhauer: "human existence resembles a theatre performance which, begun by living actors, is ended by automatons dressed in the same costumes."

So it might be the case that extitutions offer to transform into life magicians.

Fey::truckin

Today a young man on acid realized that all matter is merely energy condensed to a slow vibration, that we are all one consciousness experiencing itself subjectively, there is no such thing as death, life is only a dream, and we are the imagination of ourselves. And here’s Tom with the weather. --Bill Hicks

In conclusion, after spending a few days in the Feÿ Castle for an extitutional workshop, and acknowledging its spiritual gravity, one can ask: is it an autotelic journey, or is it for higher purposes?

But of course, one can ask the same question for their life: is life autotelic or for higher purposes?

vendredi 19 février 2021

Lucid

Lucid-Dreaming

This short entry is not about CCIV but is meant to inform of a real-time dialogue between experimenters and dreamers during REM sleep.

lundi 26 juin 2017

Cohérence cardiaque

La plupart des gens pense que le cœur, au repos, bat selon un rythme régulier. On sait aujourd'hui que c’est loin d’être le cas et que ce rythme est étonnamment irrégulier avec un intervalle de temps entre deux battements consécutifs en constante évolution. On appelle cela, la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), elle représente la variation de la durée de l'intervalle de temps séparant 2 battements consécutifs du coeur.

Si l'on mesure chacun de ces intervalles de temps, on peut calculer à combien de pulsations par minute ils correspondraient si les pulsations se faisaient à intervalles réguliers. Sur l'exemple ci-dessous, un intervalle de temps de 880 millisecondes entre 2 battements cardiaques consécutifs correspond à 68 pulsations par mn, un intervalle de 720 millisecondes à 83 pulsations par mn, et ainsi de suite. De ce fait, on va traduire la VFC, battement après battement, en nombre de pulsations par mn.

Variabilité Fréquence Cardiaque

La fréquence cardiaque est sous contrôle du système nerveux autonome, lequel répond à la fois aux besoins des viscères internes et aux sollicitations externes.

Le système nerveux autonome (SNA) est impliqué dans le fonctionnement de pratiquement tous les systèmes d’organes (digestion, respiration, rythme cardiaque, circulation artérielle et veineuse, pression artérielle, sécrétion et excrétion). Le SNA se divise en deux sous-systèmes physiologiquement et anatomiquement distincts et mutuellement antagonistes: le système nerveux sympathique (SNS) et le système nerveux parasympathique (SNP).

Le système nerveux sympathique est destiné à la mise en état d'alerte de l'organisme et à la préparation à l'activité physique et intellectuelle en activant la dilatation des bronches et des pupilles, l'accélération des fréquences cardiaque et respiratoire, l'augmentation de la sécrétion des glandes sudoripares. Il commande également l'apport d'énergie lorsque l'organisme fait un effort ou lorsqu'il doit affronter un fort stress. Il est associé à l'activité de 2 neurotransmetteurs : la noradrénaline et l'adrénaline.

A l'inverse, le système nerveux parasympathique est à l'origine du ralentissement général des organes et de la stimulation du système digestif. Il autorise la mise au repos de l'organisme, l'économie des fonctions cardio-vasculaire et respiratoire. Il est associé à un neurotransmetteur : l'acétylcholine.

Grâce au contrôle de l'ensemble des fonctions végétatives du corps humain, le SNA maintient le milieu intérieur dans les limites nécessaires à la survie dans des conditons optimales. Ce processus se nomme l'homéostasie. L'homéostasie est la faculté que possède tous les êtres vivants de maintenir et de rétablir les paramètres physiologiques qui permettent à l'organisme de fonctionner convenablement.

La variabilité de la fréquence cardiaque se mesure avec un logiciel de biofeedback et va refléter, en premier lieu, l'état de l'équilibre sympathique / parasympathique.

(source : coherence-cardiaque.com)

Qu’est-ce que la Cohérence Cardiaque ?

Réponse : la Cohérence Cardiaque est un état d’équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel qui induit un recentrage, un ressourcement et un renforcement de chacun de ces domaines.

À la base, la Cohérence Cardiaque n’est ni une pratique ni une méthode, mais un état particulier du fonctionnement humain qui peut être induit par des pratiques simples.

L’état de Cohérence Cardiaque n’est pas spontané, il doit être induit par une pratique volontaire qui peut être respiratoire, émotionnelle ou mentale.

L’état d’équilibre de la Cohérence Cardiaque est physiologique, inné et programmé dans notre système nerveux autonome, il ne reste qu’à y parvenir et à l’exploiter.

Pourquoi pratiquer la Cohérence Cardiaque ?

Réponse : pour bénéficier des effets favorables que la pratique régulière de la Cohérence Cardiaque procure.

De nombreux effets ont été documentés par des constatations, des articles et des publications, ces effets sont d’ordre physiologiques et d’ordre psychologique et mental.

En voici quelques uns, ces listes ne sont ni limitatives ni exhaustives :

  • Au plan Psychologique et Mental
    • Réduction du stress
    • Augmentation de l’énergie et de la résilience
    • Une plus grande clarté mentale, meilleure prise de décision
    • Impression de prise de distance et de lâcher prise
    • Augmentation des capacités intellectuelles et créatrices
    • Augmentation de l’équilibre émotionnel
    • Amélioration de la capacité d’écoute, de la qualité de présence
  • Au plan Physiologique
    • Réduction de cortisol (l’hormone du stress)
    • Augmentation du taux de DHEA (l’hormone de jeunesse)
    • Réduction du taux de cholestérol
    • Réduction de l’hypertension
    • Amélioration du diabète
    • Meilleure gestion du poids
    • Augmentation des ondes alpha cérébrales (apprentissage, mémorisation)

Comment pratiquer la Cohérence Cardiaque ?

Réponse : il n’y a pas d’effet bénéfique à moyen ou à long terme sans pratique régulière de la Cohérence Cardiaque. Il s’agit de l’introduction d’une routine régulière de courte durée pour induire un changement positif de longue durée.

Pour introduire la Cohérence Cardiaque dans un objectif de mieux-être il vaut mieux commencer par la méthode la plus simple possible.

Le plus simple, c’est d’utiliser l’induction respiratoire, et nous la conseillons à tous dans un premier temps, elle peut même suffire à la majorité des personnes désirant pratiquer la Cohérence Cardiaque.

Pour cela adopter la règle simple du 365 :

La méthode du 365 :

  • 3 fois par jour
  • s’installer confortablement et respirer 6 fois par minute
  • pendant 5 minutes

(source : coherenceinfo.com)

En bonus, un exercice de cohérence cardiaque en vidéo, et une application Android pour pouvoir pratiquer la cohérence cardiaque (stimulations visuelles et auditives) : My Cardiac Coherence.